Where PhDs and companies meet
Menu
Login

Already registered?

New user?

Chercheur en écologie pélagique (H/F)

ABG-100679 Job Any
2021-10-19 Permanent Salaire à négocier
Logo de
Ifremer
Nantes - Pays de la Loire - France
Ecology, environment
2021-11-30
Teaching and research

Employer

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Position and assignments

Description de l'offre :

 

L’objectif de l’unité HALGO, unité propre Ifremer intégrée au sein de l’UMR DECOD Dynamique et durabilité des écosystèmes : de la source à l’océan ; Institut Agro/INRAE/Ifremer) à partir de 2022, est de développer des connaissances et des méthodes pour l’approche écosystémique des pêches, et en particulier pour l'évaluation intégrée des écosystèmes. L’unité contribue ainsi à la définition des conditions d’une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes. Son projet de recherche comporte deux axes thématiques : ‘Dynamique des écosystèmes, de la source à l’océan’ et ‘Evaluation intégrée et durabilité des écosystèmes’. Le laboratoire EMH contribue plus spécifiquement à l’acquisition de connaissance et le développement de méthodes d’observation et d’analyse de données, ainsi que de modèles simples et plus complexes.

Le laboratoire EMH est spécialisée en observation intégrée et évaluation des écosystèmes marins, notamment dans le golfe de Gascogne. L’équipe met en œuvre divers outils d’échantillonnage (acoustique active, filets, vidéo, ADN environnemental, traceurs trophiques…) sur une variété de plateformes (navires de recherche, d’opportunité, drone, station fixe…), et développe des méthodes pour analyser les données d’observation et de modèles. L’analyse combinée des données acoustiques et d’autres données d’observation ou de modèles permet une caractérisation quantitative rapide des écosystèmes pélagiques, et notamment de leurs compartiments encore peu explorés (par ex. zooplancton, mésopélagique ...).

Dans ce contexte, le/la chercheur.e vient renforcer les effectifs et compétences en écologie pélagique du laboratoire EMH au sein de l’unité HALGO. Il/elle mène et participe à la recherche sur les interactions multi-échelles entre les compartiments biologiques des écosystèmes marins, et l’impact des activités anthropiques (dérèglement climatique, pêche, Energies Marine Renouvelables – EMR ...).

 

Il/elle développe des méthodes de collecte et d’analyse intégrée des données (acoustique, pêche, vidéo, ADN environnemental, modèles…) pour caractériser la variabilité spatiale et temporelle multi-échelles des écosystèmes pélagiques, et étudier les impacts des activités anthropiques. Il/elle contribue à la mise à disposition des observations pour la recherche et l'appui à la puissance publique dans les cadres réglementaires de la gestion des pêches et des écosystèmes marins.

 



Missions principales
 

 

  • Etudier les interactions écologiques entre compartiments biologiques pélagiques (plancton/micronecton/poisson/mégafaune) à multi-échelles (de la micro à la méso-échelle) et leurs liens avec les conditions environnementales, les activités anthropiques locales, et le changement global.
  • Etudier l'intensité et la variabilité des interactions écologiques entre le domaine pélagique et le bentho-demersal.
  • Développer des méthodes d’observation innovantes des écosystèmes pélagiques pour caractériser à haute fréquence les compartiments moins connus (par ex. zooplancton, mésopélagique) et l’impact des activités anthropiques (EMR, interactions pêche/mégafaune…).
  • Contribuer à l’expertise sur le bon état écologique des écosystèmes pélagiques dans le contexte du changement global, par la fourniture d’indices d’état des maillons trophiques intermédiaires et des stocks de poissons pélagiques

 



Activités principales
 

 

  • Etude des interactions écologiques au sein du milieu pélagique (match/mismatch, prédation, distribution spatiale et migrations) et en interaction avec l’habitat benthique (migrations verticales...). Intégration de données diverses (acoustiques, biologiques, optiques, ADN environnemental, modèles …) et à différentes échelles pour identifier des principales voies de transfert énergétique et étudier leur variabilité aux pressions anthropiques et naturelles.
  •  Application et développement de méthodes statistiques d’analyse (intelligence artificielle, …) des données acoustiques, notamment large bande, et d’autres types de données (imagerie, pêches, ADN environnemental,…), pour la caractérisation et le suivi de l’état des écosystèmes, en collaboration avec la communauté scientifique nationale et internationale. Contributions à l’évaluation intégrée des écosystèmes dans le cadre de l’appui aux politiques publiques.
  • Conception, organisation et participation à la collecte de données acoustiques (et autres) à partir de différentes plateformes (navires, observatoires, submersibles, drones, gliders …). Les développements technologiques habilitants pourront faire l’objet de recherches partenariales (dans le cadre de l’institut Carnot MERS) et permettre des transferts d’innovation, notamment dans le domaine du suivi autonome de l’impact des EMR sur le milieu pélagique.
  • Co-référent en acoustique halieutique et écosystémique pour l'institut et co-animation du réseau acoustique halieutique national.
  • Élaboration de projets de recherche avec des partenaires nationaux et internationaux.
  • Publication d’articles scientifiques.
  • Encadrement de stagiaires, doctorants et post-doctorants.

 



Champs relationnel
 

  • En interne Ifremer: UMR DECOD, unités « halieutiques » sur les trois façades, NSE, RDT, DFO, GM, unités impliquées dans la DCSMM

 

  • En externe :
    • International: groupes de travail du CIEM (WGFAST, WGACEGG, WGISUR, WGMLEARN), IMR, NOAA
    • National : réseau national d’acoustique halieutique (IRD, INRAE ...), UMS Pelagis, Université La Rochelle, GDR Ecologie Statistique
    • Local : Centrale Nantes, Université de Nantes

 

Geographic mobility:

International

Profile

Profil recherché

 

  • Thèse et postdoc (souhaité) en acoustique appliquée à l’écologie marine



Compétences mises en œuvre
 

Compétences techniques / métiers :

  • Ecologie pélagique
  • Acoustique active
  • Ecologie quantitative
  • Apprentissage machine
  • Anglais (oral et écrit)
  • Capacités rédactionnelles (articles, rapports)
  • Capacité au montage et à la coordination de projets
  • Capacités à l’encadrement (stagiaires, doctorants, post doctorants)

 

Qualités personnelles :

  • Autonomie, rigueur, curiosité
  • Capacité d’animation scientifique et travail en réseau
  • Capacité à travailler en équipe
  • Intérêt et aptitude au travail à la mer

 

 

 

Conditions de travail

 

  • Temps complet
  • Embarquements (3-4 semaines par an)

 

 

Partager via
Apply
Close

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?