Where PhDs and companies meet
Menu
Login

Already registered?

New user?

Chercheur Dynamique des populations exploitées (H/F)

ABG-100709 Job Any
2021-10-20 Permanent Salaire à négocier
Ifremer
Brest - Bretagne - France
Ecology, environment
2021-12-01
Teaching and research

Employer

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Position and assignments

Description de l'offre :

 

L’objectif de l’unité HALGO (Halieutique Grand Ouest), unité propre Ifremer intégrée au sein de l’UMR DECOD (Dynamique et durabilité des écosystèmes : de la source à l’océan ; Institut Agro/Agrocampus Ouest/INRAE/Ifremer) à partir de 2022, est de développer des connaissances et des méthodes pour l’approche écosystémique des pêches, et en particulier pour l'évaluation intégrée des écosystèmes. L’unité contribue ainsi à la définition des conditions d’une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes. Son projet de recherche comporte deux axes thématiques : ‘Dynamique des écosystèmes, de la source à l’océan’ et ‘Evaluation intégrée et durabilité des écosystèmes’. Le Laboratoire de Biologie Halieutique contribue plus précisément à l’amélioration des connaissances sur la biologie et l’écologie des espèces exploitées et à leur intégration dans de nouvelles approches d’évaluation et de gestion à différentes échelles temporelles.

Ce poste répond à deux besoins de l’unité et du laboratoire: (i) développer et renforcer les recherches consacrées à l’écologie des espèces marines exploitées par la pêche et la modélisation spatialisée de leur cycle de vie pour mieux comprendre le devenir de ces populations sous l’effet de différentes pressions anthropiques, et (ii) réaliser l’évaluation du stock de sardine du golfe de Gascogne.

 

Alors que la prédiction annuelle du recrutement reste d’actualité dans le domaine halieutique à des fins de gestion, un nouvel enjeu pour les pouvoirs publics et la société civile concerne la projection de l’état des populations sur des échelles de temps plus longues, décennale à centennale. Elargir cet horizon temporel permettra d’une part de mieux anticiper les impacts du changement climatique et des autres pressions anthropiques sur les populations, et d’autre part d’élaborer des plans de gestion pluriannuels à même d’assurer la durabilité de l’exploitation des stocks. Cet enjeu de recherche reste un défi, possible à relever aujourd’hui notamment grâce à la disponibilité de scénarios de modélisation de l’environnement marin physique et biogéochimique. La modélisation couplée poisson-environnement permet alors de prédire les différents traits d’histoire de vie individuels tels que la croissance et la mortalité, le timing de la reproduction, ou encore l’abondance et la distribution des populations.

 

La thématique de recherche repose sur l’analyse des effets de l’environnement et de la pêche sur les traits individuels d’histoire de vie et sur la dynamique des populations, aux échelles de temps allant de la saison jusqu’à l’horizon 2100. L’outil largement privilégié sera la modélisation en tant qu’intégrateur des connaissances issues de travaux expérimentaux et des données de terrain, afin de répondre aux enjeux liés à ces pressions multiples le long d’un continuum recherche-expertise.

 

Missions principales

 

  • Analyser grâce à des outils de modélisation mécaniste et statistique les réponses individuelles et populationnelles d’espèces exploitées à la variabilité environnementale et à la pêche,

 

  • Réaliser des projections de l’impact des changements environnementaux sur les populations exploitées, aux échelles saisonnière, décennale et centennale,

 

  • Inclure les connaissances sur le cycle de vie et la variabilité des traits d’histoire de vie dans le modèle d’évaluation de la sardine, réaliser l’évaluation de ce stock et participer au groupe WGHANSA (Working Group on Horse Mackerel, Anchovy and Sardine du Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM) ainsi qu’à d’autres besoins d’expertises dans ce domaine.

 

 

Activités principales

 

  • Utiliser des outils de modélisation spatialisée intégrée (par ex : physique-biogéochimie, individu-centré -IBM-, bioénergétique) afin d’étudier les stratégies d’histoire de vie et les processus physiologiques et comportementaux, aux échelles individuelles et populationnelles,
  • Développer des indicateurs de la réponse des populations à l’environnement pour leur intégration dans les plateformes de modélisation utilisées dans l’évaluation de stocks,
  • Elaborer et collaborer à des projets de recherche, s’impliquer dans des groupes de travail du CIEM (WGS2D, WGSPF), collaborer avec la communauté des modélisateurs en physique-biogéochimie.
  • Participer aux campagnes à la mer et contribuer à l’évolution de l’échantillonnage pour répondre aux besoins de la recherche et de l’évaluation du stock de sardine,
  • Publier les résultats dans des revues internationales,
  • Encadrer des stagiaires, doctorants et post-doctorants.

 

 

Champs relationnel

 

  • En interne : UMR DECOD, autres unités de l’Ifremer sur les trois façades marines, RBE, ODE

 

  • En externe : LEMAR, CIEM, PICES, IMBER, collaborations avec les équipes de modélisation à l’IMR, la NOAA et l’HCMR.

 

Geographic mobility:

International

Profile

Profil recherché

 

  • Doctorat en écologie ou dynamique des populations, écologie évolutive ou halieutique avec des compétences en modélisation mécaniste
  • Post doctorat
  • Expérience en évaluation de stock souhaité

Compétences mises en œuvre

Compétences techniques / métiers :

  • Écologie et/ou biologie des organismes marins
  • Statistiques et modélisation
  • Dynamique des populations etévaluation de stock
  • Anglais courant
  • Capacités rédactionnelles (articles, rapports)
  • Capacité au montage et à la coordination de projets
  • Capacités à l’encadrement (stagiaires, doctorants, post doctorants)
  • Programmation (par ex. R, Fortran, Python)

 

Qualités personnelles :

  • Travail en équipe
  • Esprit collaboratif, capacités d’intégration pluri-disciplinaire
  • Flexibilité, ténacité, autonomie

 

 

 

Conditions de travail

 

  • Temps complet
  • Embarquements

 

 

Partager via
Apply
Close

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?