Where PhDs and companies meet
Menu
Login

Already registered?

New user?

Modélisation numérique du comportement d'éléments en béton armé renforcés par matériaux composites collés

ABG-89549 Master internship 6 months Gratification légale (autour de 570 e/mois)
2020-01-14
Université Gustave Eiffel
Marne-la-Vallée Ile-de-France France
  • Engineering sciences
  • Civil engineering, construction and public works
  • Materials science
modélisation, béton armé, éléments finis, composites collés
2020-02-16

Employer organisation

Pluridisciplinaire et nationale, l’Université Gustave Eiffel a pour particularité d’être le premier établissement rassemblant un organisme de recherche, une université, une école d’architecture et trois écoles d’ingénieurs. Par la mise en commun de nombreuses forces en matière de formation et de recherche, l’ambition de l’Université Gustave Eiffel est d’assurer son développement par l’affirmation d’une stratégie qui s’appuie sur la complémentarité de ses fondateurs. En créant ainsi de meilleures synergies, l’Université permet d’offrir à ses différents publics une palette de compétences plus riche. Former jeunes, salariés, ou citoyens à tous les niveaux ; apporter des éclairages scientifiques à l’ensemble de la société : l’Université Gustave Eiffel vise à contribuer in fine à l’élévation du niveau de qualification de tous.

Description

Contexte scientifique :

Le parc national français d’ouvrages est ancien. Il compte beaucoup d’ouvrages d’art et de bâtiments excédant 40 ans, avec des niveaux de dégradation très variables. Leur durabilité face à des contraintes de service de plus en plus importantes et leur résistance vis-à-vis du risque sismique peuvent être compromises et nécessiter d’importantes réhabilitations. Les travaux à mener lors de ce stage s’imbriquent dans une action de recherche structurée autour d’un projet ANR et complètent une action de coopération internationale avec le Liban financée par l’I-Site FUTURE. En effet, le Liban est l'un des pays du Moyen-Orient les plus exposés au risque sismique. Ce projet vise donc un objectif de premier ordre pour les deux pays impliqués et qui consiste à établir des méthodes de remise au niveau parasismique, techniquement fiables et économiquement optimisées. Les résultats pourraient permettre des avancées notables dans la politique de réhabilitation des ouvrages en en facilitant les méthodes de calcul. Le projet offrira de plus, s’il est financé, une opportunité réelle de développer un nouveau thème de collaboration de recherche avec le Liban (l’I-Site FUTURE ne finançant que la mobilité des chercheurs et pas la recherche elle-même).

Travaux à mener :

Le projet de recherche s’appuiera sur une expérimentation réalisée en 2019 au laboratoire EMGCU dans le cadre de l’ANR Ilisbar (https://anr.fr/Projet-ANR-16-CE22-0002) et qui vise à quantifier l’apport du renforcement parasismique par composites collés sur des structures en béton armé (BA), en terme d’augmentation de la capacité portante, de la ductilité et de la rigidité de ces dernières. En appui des essais réalisés, le stage proposé cherche à produire des simulations numériques fines visant une interprétation enrichie de la phase expérimentale. L’étude numérique sera scindée en trois phases :

  1. Dans un premier temps, l’étudiant réalisera une étude bibliographique destinée à identifier les modèles rhéologiques représentatifs du comportement du béton disponibles dans les logiciels aux éléments finis les plus couramment utilisés dans la recherche en génie civil et aptes à rendre compte des divers mécanismes dissipatifs constatés localement lors des expérimentations (endommagement du béton, plasticité des aciers, glissements aux interfaces).
  2. Dans un second temps, le stagiaire devra calibrer les paramètres du model choisi sur l’expérimentation (aucun développement de modèle ne sera effectué). De plus, une étude de sensibilité au maillage sera réalisée pour garantir la robustesse de la solution numérique. Lorsque ces premiers calculs reproduiront de manière satisfaisante les résultats d’essai, l’outil numérique sera considéré comme validé.
  3. La dernière phase du stage consistera à utiliser l’outil numérique validé pour réaliser une vaste étude paramétrique sur les différentes caractéristiques des structures modélisées, aussi bien pour la composante en BA (résistance caractéristique du béton, taux de ferraillage, géométrie des sections) que pour le renforcement collé (épaisseur du composite, rigidité et résistante à la traction du composite, schéma de renforcement et notamment présence de mèches d’ancrage). A partir de la base de données ainsi constituée, une méthode de dimensionnement des renforts sera proposée (à la suite de ce stage) à partir de calculs compatibles aux Eurocodes (2 et 8).

Le stagiaire de M2R sera recruté au laboratoire EMGCU et son encadrement réalisé en partie par le chercheur libanais spécifiquement invité (financement d’ores et déjà obtenu de l’Isite FUTURE).

Profile

Le sujet proposé consiste en une modélisation numérique. Le candidat devrait être autonome et familier avec l'utilisation des logiciels de calcul par éléments finis. Une bonne connaissance de la RDM et des lois de comportement des matériaux semble indispensable.

Starting date

2020-03-02
Partager via
Apply
Close

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

More information?

Get ABG’s monthly newsletters including news, job offers, grants & fellowships and a selection of relevant events…

item1
They trusted us