Where PhDs and companies meet
Menu
Login

Already registered?

New user?

Chercheur en statistique ou bio-statistique (H/F)

ABG-93575 Job Any
2020-09-16 Fixed-term 12 Month Salaire à négocier
Logo de
IFREMER
Nantes - Bretagne - France
Mathematics
  • Ecology, environment
bio-statistique
2020-10-06
Research and Development

Employer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

L’unité EMH a été créé en 2005, avec des compétences en écologie marine et mathématiques appliquées. L’enjeu de l’unité est de développer des connaissances et des méthodes pour l’approche écosystémique des pêches, et en particulier pour l'évaluation intégrée des écosystèmes. L’unité contribue à la définition des conditions d’une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes. Son projet de recherche comporte trois3 axes thématiques : 1) Mécanismes et réponses des composantes de l’écosystème aux pressions, 2) Évaluation intégrée de l’état des écosystèmes et 3) Evaluation de stratégies de gestion intégrée. S’y ajoute un 4ième regroupant les activités liées au Système d’information halieutique (SIH), l’expertise et la qualité.

Ce post-doc est rattaché au projet FFP MACCO (2019-2023) qui  vise l'évaluation de scenarios de gestion alternatifs pour la pêcherie mixte démersale du golfe de Gascogne en utilisant la plateforme de simulation ISIS-Fish. La méthode de standardisation de l'effort de pêche proposée permettra d'améliorer la standardisation de l'effort de pêche nominal dans ISIS-Fish et d'obtenir des indices d'abondance pour les espèces accessoires de la pêcherie.

Le.la candidat.e retenu.e  travaillera  sous la supervision des chercheurs en charge du projet MACCO.

Position and assignments

  • Missions principales

Le calcul des indices d'abondances basés sur les captures par unité d'effort nécessite de calculer un effort de pêche à partir du temps de pêche. Depuis l'acquisition systématique des trajectoires des bateaux de pêche (via le Vessel Monitoring System), on sait affiner le calcul du temps de pêche à partir du temps passé en mer. Utiliser ce temps de pêche comme effort de pêche pour calculer des indices d'abondance  suppose cependant que tous les bateaux sont indépendants. L'objet de ce travail est de proposer une méthode de calcul d'un effort de pêche effectif en prenant en compte la dépendance entre les bateaux tout en distinguant le comportement similaire des bateaux lié à l'environnement et à la distribution spatiale de la ressource, des comportements de collaboration/compétition. Pour cela, ce projet prévoit de réaliser une analyse jointe de l'ensemble des trajectoires des bateaux d'une flottille en utilisant une méthode mathématique basée sur les modèles graphiques et l'inférence des réseaux.

 

  • Activités principales

Développer une méthode d'analyse des comportements collectifs sur la base de modèles dynamiques de graphes à partir des données de trajectoires de bateaux.

 Estimer  les  dépendances entre bateaux en distinguant les dépendances indirectes liées à la ressource, des dépendances directes entre bateaux pour les flottilles de la pêcherie démersale du golfe de Gascogne.

En déduire une standardisation des efforts de pêche qui tient compte des dépendances entre bateaux.

Appliquer  cette démarche aux séries de captures par unité d'effort (indices d'abondance) pour les espèces cibles et accessoires de la pêcherie démersale du golfe de Gascogne.

  • Champs relationnel

En interne : Unités EMH

En externe : GDR ecostat, AgroParisTech

 

Geographic mobility:

International

Profile

Le/la candidat-e devra être titulaire doctorat en mathématiques appliquées, statistiques, bio-statistiques ou écologie numérique. Une expérience en halieutique serait appréciée.

 

Compétences techniques / métiers

Méthodes de graphes

R/git

Anglais

 

Qualités personnelles

Rigueur

Capacité de travail en équipe

Esprit d’initiative

Respect des échéances

 

  • Conditions de travail

Contrat à temps plein de 18 mois maximum (12 mois prolongeable 6 mois)

Partager via
Apply
Close

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

More information?

Get ABG’s monthly newsletters including news, job offers, grants & fellowships and a selection of relevant events…

item1 item1
item1
They trusted us