Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Ingénieur de recherche - instrumentation spatiale

ABG-106329 Emploi Niveau d'expérience indifférent
23/06/2022 Statutaire de la fonction publique > 45 et < 55 K€ brut annuel
LPP-UMR7648/CNRS/BC90
Paris Cedex 05 - Ile-de-France - France
Sciences de l’ingénieur
  • Physique
  • Terre, univers, espace
détecteurs, sources d'ions et d'électrons, optiques électrostatiques, spectromètres de masse ionique, techniques du vide
06/07/2022
Recherche et Développement

Employeur

Le Laboratoire de physique des plasmas (LPP) est une unité mixte de recherche du CNRS, de l'Ecole Polytechnique et de Sorbonne Université, composée de 120 personnes dont environ 60 permanents, répartis sur 2 sites : le campus de l'Ecole Polytechnique (Palaiseau) et le campus de Sorbonne Université (Paris-Jussieu).

Le LPP est organisé en 3 équipes thématiques de recherche : Plasmas Spatiaux, Plasmas Froids, et Plasmas de Fusion. L'équipe des Plasmas Spatiaux compte 29 chercheurs et ingénieurs permanents ; elle comprend une composante scientifique et deux composantes techniques pour les instrumentations « Ondes » et « Particules ».

L'ingénieur-e de recherche intégrera la composante technique « Particules », basée sur le campus de Jussieu et constituée de deux ingénieurs de recherche (en électronique et microélectronique) possédant une grande expertise des systèmes de détection et d'un assistant ingénieur travaillant sur la conception mécanique des optiques et des systèmes de test sous vide.

Le LPP, au travers de cette composante et des chercheurs instrumentalistes associés, possède une expertise mondialement reconnue sur les optiques électrostatiques, les spectromètres de masse ionique et sur les techniques connexes de détection de particules. Cela lui permet d'être sélectionné pour participer aux missions d'exploration des plasmas du système solaire : mission Bepi Colombo de l'ESA et de la JAXA vers Mercure, mission JUICE vers Jupiter, missions Solar Orbiter de l'ESA et Parker Solar Probe de la NASA autour du Soleil et d'autres ambitieux projets de R&D.

Poste et missions

Mission : 

Au sein d'équipes de projets pluridisciplinaires, l'ingénieur-e assurera la conception, le suivi de réalisation, le test, la mise en exploitation de spectromètres de masse ionique, spectromètres d'électrons et détecteurs de particules destinés à être embarqués sur les satellites d'étude des plasmas du système solaire.

Activités : 

Ses activités seront :

- Étudier, en collaboration étroite avec les chercheurs de l'équipe des Plasmas Spatiaux, les besoins de mesure et les traduire en spécifications des spectromètres proposés ;
- Concevoir des spectromètres qui associent une optique électrostatique caractérisant l'énergie des particules chargées, éventuellement un système d'identification de leur masse et un système de détection ;
- Rédiger des cahiers des charges fonctionnels et techniques et suivre la réalisation par des partenaires industriels ou académiques de tout ou partie des instruments proposés ;
- Participer aux activités d'assemblage, d'intégration et de test des spectromètres, notamment en pilotant la validation fonctionnelle par des tests sous faisceau de particules ;
- Participer aux tests d'environnement (thermique, mécanique) et aux activités visant à la qualification spatiale des instruments ;
- Participer aux opérations de tests et calibration en vol ;
- Proposer et conduire des actions de R&D pour ces instruments.
- A terme, coordonner en tant que chef de projet l'ensemble des ressources humaines, techniques et financières allouées aux projets.

Mobilité géographique :

Internationale

Télétravail :

Occasionnel

Profil

Savoirs :
- Savoirs généraux dans les des domaines suivants : optique électrostatique, spectrométrie de masse, techniques du domaine des détecteurs, sources de particules chargées ;
- Techniques et sciences de l'ingénieur : ultra-vide, mécanique, matériaux, thermique (notions) ;
- Connaissance des outils et logiciels suivants : CAO mécanique, automatisation de tests (ex : Labview), langages de programmation (C/Python), logiciel SIMION pour la simulation des trajectoires de particules (formation interne possible) ;
- Maîtrise de l'anglais (parlé et écrit, niveau européen B1 à B2).

Savoir-faire :
- Savoir rédiger des documentations techniques ;
- Connaitre les techniques de présentation orale ;
- Connaitre les techniques de gestion de projet.

Savoir-être :
- Savoir faire preuve de rigueur ;
- Avoir le sens de l'organisation ;
- Savoir travailler en équipe.

Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?