Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Mieux comprendre la réponse des cellules aux stress en délimitant de façon spatio-temporelle les partenaires d’interaction du facteur de transcription TFEB

ABG-106538 Sujet de Thèse
28/06/2022 Financement public/privé
Logo de
Université de Sherbrooke, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé
Sherbrooke - Canada
Mieux comprendre la réponse des cellules aux stress en délimitant de façon spatio-temporelle les partenaires d’interaction du facteur de transcription TFEB
  • Biologie
  • Biochimie
  • Santé, médecine humaine, vétérinaire
biologie cellulaire, TFEB, autophagie, cancer pancréatique, spectrométrie de masse

Description du sujet

Le laboratoire du Pre Marie-Josée Boucher s’intéresse à identifier les mécanismes qui assurent la survie cellulaire particulièrement dans des conditions où les cellules sont soumises à des stress environnementaux. Une réponse cellulaire commune face à un stress est l’induction de l’autophagie, un processus de dégradation lysosomale, dans lequel le facteur de transcription TFEB est connu pour jouer un rôle de premier plan.

 

Nos connaissances actuelles sur la régulation de TFEB reposent sur la phosphorylation de ce facteur de transcription en condition homéostasique permettant de le maintenir au cytoplasme. Différents stress sont connus pour entraîner sa translocation au noyau où il pourra assurer sa fonction nucléaire dont promouvoir l’expression de gènes favorisant l’autophagie. Malgré ces connaissances, nous n’avons qu’une compréhension limitée de l’ensemble des mécanismes contribuant à la régulation de TFEB. 

 

Dans le cadre du présent projet, nous visons à réaliser une analyse spatio-temporel des partenaires d’interaction de TFEB. Nous prédisons que, suite à un stress, les changements d’association de TFEB avec différents partenaires vont lui permettre de réguler, avec précision, la réponse cellulaire. L’objectif du projet sera donc de réaliser une analyse par spectrométrie de masse des partenaires cytoplasmiques et nucléaires de TFEB suivant différents stress. Les modèles de stress priorisés seront la privation en nutriments, modèle typique de régulation de TFEB, ainsi que le traitement à des agents chimiothérapeutiques (ex. gemcitabine). Ces modèles ont été choisis parce que nos études récentes démontrent que ces stress influencent différentiellement TFEB.

 

Nous visons à intégrer ces nouvelles connaissances dans le contexte des cellules pancréatiques. En effet, nos recherches ont permis d’établir que TFEB soutient la croissance des cellules pancréatiques tumorales et leur permet de résister au traitement avec les agents chimiothérapeutiques. Nous croyons que l’identification et la validation de nouveaux partenaires d’interaction de TFEB ouvriront la porte à de nouvelles opportunités thérapeutiques dans le contexte du cancer avec le plus faible taux de survie à 5 ans (e.g. 8%), soit le cancer pancréatique.

Nature du financement

Financement public/privé

Précisions sur le financement

financement provenant de subvention de recherche

Présentation établissement et labo d'accueil

Université de Sherbrooke, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé

La personne-étudiante sera inscrite à l’Université de Sherbrooke (UdeS), institution qui prône les relations humaines, l’engagement, l’innovation et l’excellence (https://www.usherbrooke.ca/decouvrir/ , https://www.usherbrooke.ca/admission/2e-3e-cycles ). L’UdeS offre différents campus dont le campus principal et le campus de la santé, tous deux dans la belle région de Sherbrooke. Le laboratoire de recherche est quant à lui situé au campus de la santé et plus précisément dans le PRAC (Pavillon de Recherche Appliquée sur le Cancer). 

Le PRAC abrite plusieurs groupes de recherche (>30) dont les travaux visent à exploiter différentes approches afin d’améliorer nos connaissances sur les mécanismes de carcinogenèse ainsi que les mécanismes de résistance aux agents chimiothérapeutiques.

Cotoyant divers étudiants provenant de divers programmes d’études graduées dont biochimie, biologie cellulaire, immunologie et microbiologie, la personne-étudiante sera sous la supervision de la Pre Marie-Josée Boucher (https://www.boucherlab.com).

Intitulé du doctorat

maîtrise en biologie cellulaire

Pays d'obtention du doctorat

Canada

Etablissement délivrant le doctorat

Université de Sherbrooke

Profil du candidat

Je recherche une personne-étudiante qui sera inscrite à la maîtrise en biologie cellulaire (avec possibilité de poursuivre au doctorat en biologie cellulaire). Dans ce contexte (maîtrise), la personne-étudiante devra, à l’intérieur de 2 ans, réussir 3-4 cours pertinents à son domaine de recherche dans un programme d’études graduées (ex. biologie cellulaire, analyse de données de protéomique) et principalement, réaliser un travail de recherche en laboratoire (40h/semaine) lui permettant d’obtenir des résultats à intégrer dans un mémoire et potentiellement un article scientifique.

Sous ma supervision directe (Pre Marie-Josée Boucher), la personne-étudiante sera responsable :

  • d’effectuer des recherches bibliographiques afin de maîtriser les connaissances actuelles sur son sujet de recherche, 
  • de proposer des expérimentations afin d’adresser des lacunes dans nos connaissances actuelles, 
  • de réaliser ces expériences en laboratoire et 
  • d’en analyser les résultats. 

 

En équipe, nous établirons un échéancier réaliste et discuterons des résultats afin de faire progresser la recherche.

 

Des connaissances et expertises en techniques de biologie cellulaire sont recherchées particulièrement en culture cellulaire, immunobuvardage, en immunofluorescence. Une expertise en spectrométrie de masse est un atout.

Les qualités personnelles recherchées sont la curiosité, la détermination, la persévérance, l’indépendance ainsi que le sens de l’organisation. 

 

29/07/2022
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?