Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Synthèse et fonctionnalisation de nanoparticules métalliques pour des applications médicales et en catalyse

ABG-107661 Stage master 2 / Ingénieur 6 mois 560 env.
23/09/2022
Cnam
Paris Ile-de-France France
  • Chimie
nanoparticules, chimie organique, flux continu, chimie verte, chimie médicinale
22/11/2021

Établissement recruteur

https://gbcm.cnam.fr/

Description

Projet :

 

Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de travaux s’intéressent à l’utilisation de nanoparticules métalliques pour leurs nombreuses propriétés notamment en photochimie, en catalyse ou dans des applications médicales.1 Des nanoparticules métalliques à base d’or2 ou d’argent ont déjà montré leurs potentiels dans ces différents domaines. A l’heure actuelle, des progrès restent encore à faire pour proposer des méthodes reproductibles et éco-compatibles et pour fonctionnaliser facilement ces nano-objets avec des composés organiques.

 

Objectifs du stage :

 

A partir de méthodologies développées au laboratoire, la synthèse de nanoparticules de bismuth métallique4 sera étendue à grande échelle grâce au flux continu afin de pouvoir valider la robustesse de cette méthode.5 Les nanoparticules seront ensuite fonctionnalisées par différents composés organiques, synthétisées au cours du stage, afin de leur conférer différentes propriétés en vue de les utiliser dans des applications médicales et en catalyse.

Le choix de synthèses simples et reproductibles pour accéder facilement aux agents de revêtement organiques sera privilégié. Les réactions mises en jeu seront des réactions de couplage peptidique, des substitutions nucléophiles,.. Selon les enrobages, ces nano-objets seront testés en synthèse organique dans des réactions modèles de catalyse mais aussi pour des applications médicales en tant qu’agents théranostiques.

Au cours de ce projet innovant, le candidat sera amené à synthétiser et caractériser les nanoparticules métalliques grâce à plusieurs techniques comme la DLS, le potentiel zéta, la TGA et l’UV-visible. Les agents de revêtement organiques, présents en surface, seront synthétisés, purifiés et analysés par RMN, IR, UV et MS. Ce projet sera mené en collaboration avec différents laboratoires, comme le LCP (Université Paris-Saclay), l’Université de Mons (Belgique) et l’Université de Paris.

 

 

 

Références

[1] Chen, G. ; Roy, I. ; Yang, C. ; Prasad, P.N. Chem. Rev. 2016, 116, 2826-2885. [2] Cooper, D.R. ; Bekah, D. ; Nadeau, J.L. Front. Chem. 2014, 2, 1-13. [3] Yang, X. ; Yang, M. ; Pang, B. ; Vara, M. ; Xia, Y. Chem. Rev. 2015, 115, 10410-10488. [4] Gomez, C. ; Hallot, G. ; Port, M. Pharmaceutical Nanotechnology Series, Grumezescu, A.M. Elsevier 2018, 449-487. [5] (a) Gomez, C. ; Hallot, G. ; Pastor, A. ; Laurent, S. ; Brun, E. ; Sicard-Roselli, C. ; Port, M. Ultrason. Sonochem. 2019, 56, 167-173. (b) Hallot, G. ; Cagan, V. ; Laurent, S. ; Gomez, C. ; Port, M. ACS Sust. Chem. Eng. 2021, 9, 9177-9187.

Profil

Le candidat devra avoir de bonnes connaissances en chimie organique et des notions sur le flux continu et la synthèse de nanoparticules.

Prise de fonction

23/01/2023
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?