Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Coordination scientifique du projet d’infrastructure JERICO-RI (H/F)

ABG-119916 Emploi Confirmé
02/02/2024 CDI Salaire à négocier
Logo de
Ifremer
Brest - Bretagne - France
Indifférent
27/02/2024
Recherche et Développement

Employeur

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Poste et missions

Le département ODE est l’un des quatre départements scientifiques de l’Ifremer. Il est composé de 4 unités, réparties sur 13 sites géographiques, et d’un service. Ses unités sont : le Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale (LOPS), l’unité Dynamiques des Ecosystèmes Côtiers (DYNECO), l’unité Unité Physiologie et Toxines des micro algues toxiques et nuisibles (PHYTOX) et l’unité Littoral (UL) , plus le service VIGIES, qui assure des missions en appui aux politiques publiques de gestion du milieu marin.

Le poste sera positionné dans l’équipe Océan Côtier du LOPS, Unité Mixte de Recherche placée sous la tutelle du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS www.cnrs.fr), de l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer www.ifremer.fr), de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD www.ird.fr) et de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO www.univ-brest.fr). En tant qu’unité de recherche, le LOPS développe et participe à des programmes de recherche en océanographie qui contribuent au développement des connaissances sur la dynamique des océans à différentes échelles de temps et d'espace et qui étudient les relations de l'océan avec d’autres compartiments du système terrestre comme l’atmosphère, les continents, les glaces et les organismes vivants. Le LOPS comprend quatre équipes de recherche dont l'équipe Océan Côtier qui mène des travaux sur la dynamique de l'environnement côtier sur les façades métropolitaines et d’outre-mer. Le LOPS est fortement impliqué dans le pilotage scientifique et la valorisation de programmes nationaux et internationaux d’observation de l’océan, à la fois in-situ et satellitaires

 

L’Ifremer coordonne la suite de projets européens JERICO (Joint European Research Infrastructure for Coastal Observation). Initiés dès 2007, ces projets de recherche européens visent à la création d’une infrastructure européenne d’observation littorale et côtière JERICO-RI, et à la coordination de la communauté scientifique associée. L’Ifremer co-pilote également avec le CNRS l’Infrastructure nationale de recherche ILICO (Infrastructure Littorale et Côtière), infrastructure d’observation constituant le "nœud" français de JERICO-RI.

Le projet d’infrastructure d’observation JERICO-RI implique l’ensemble des unités du département ODE, et aussi les départements Ressources Biologiques et Environnement (RBE), Ressources physiques et Ecosystèmes de fond de Mer (REM) et Infrastructures de Recherche et Systèmes d'Information (IRSI). Le poste est placé au sein de l’équipe Océan Côtier du LOPS, équipe qui contribue au pilotage scientifique des projets JERICO depuis leur origine, et qui bénéficie des services développés par JERICO. Le poste a une vocation transversale bien au-delà du LOPS, pour l’Ifremer et pour la communauté scientifique nationale et Européenne.



Missions principales
 

Intégré(e) à l’équipe de coordination du projet d’infrastructure d’observation en océanographie côtière JERICO-RI, la mission principale associée au poste est de contribuer à la coordination et l’animation scientifique (1) en interne à l’institut, (2) en lien avec les organismes de recherche français impliqués, et (3) avec les partenaires européens, afin de soutenir la création d’un Consortium européen d’infrastructures de recherche (European Research Infrastructure Consortium, ou ERIC) dédié à l’observation de l’océan littoral et côtier, JERICO-RI.

Il s’agit d’animer la convergence des stratégies scientifiques des organismes et des États membres vers la constitution d’une entité légale commune favorisant une approche intégrée de l’observation des milieux littoraux et côtiers et la recherche collaborative dans le contexte du changement global, puis de participer à la gouvernance de cette entité.



Activités principales
 

Dans ce cadre, les actions principales de ce poste seront liées au volet plus scientifique de JERICO-RI qui se développe autour de questionnements en lien et avec la société. Ces actions consisteront à :

  • Co-animer la démarche scientifique de JERICO-RI dans le cadre de l’ESFRI (Roadmap, Implémentation, Operation phases), en suivant un modèle économique sobre et durable; contribuant ainsi à construire le futur de l’observation littorale et côtière à l’échelle Européenne et mondiale.
  • Participer au positionnement scientifique clé de JERICO-RI dans le paysage des Infrastructures européennes de recherche sur l'environnement et le système Terre en intégrant le système européen d’observation de l’océan EOOS, et/ou EuroGOOS et/ou le Conseil des infrastructures européennes de recherche en environnement (BEERi).
  • Veiller à la bonne intégration scientifique avec l’IR ILICO comme nœud français de l'infrastructure européenne JERICO-RI, et veiller à ce qu’ILICO bénéficie des avancées des projets JERICO.
  • Maximiser les contributions et les retombées scientifiques de la création de JERICO-RI pour les équipes de l’Ifremer et des autres instituts de recherche nationaux (développement de réseaux, travaux de recherche et publications, opportunités de financements, mutualisation des moyens, etc.). Veiller, en particulier, à ce que les données, produits et services issus de l’observation littorale et côtière (produites pour de nombreux usages couvrant la recherche scientifique mais aussi les usages pour l’ensemble de la société) servent aux recherches scientifiques menées au sein de l’Ifremer et au niveau national en lien avec l’Infrastructure de Recherche DataTerra.
  • Mener une Activité de recherche basée sur la valorisation des données acquises au sein d’ILICO et JERICO.



Champs relationnel
 

  • En interne Ifremer : cette activité très transversale implique des interactions au sein du département ODE, avec l’équipe de direction d’ILICO (Ifremer et co-pilote CNRS-INSU), avec le département REM et plus particulièrement l’unité technologique RDT, avec le département Infrastructures de Recherche et Systèmes d’Information (IRSI), avec le département Ressources Biologiques et Environnement (RBE), avec la Direction de la Flotte Océanographique (DFO) et avec la Direction Scientifique (DS).

 

  • En externe : vaste champ relationnel : autres établissements nationaux et européens contribuant à l’observation océanographique, autres infrastructures de recherche et de données (et notamment Euro-ARGO, EMSO ERIC, EMBRC, DANUBIUS, AQUACOSM, DATA TERRA), le Fr-OOS (French Ocean Observing System), le Ministère de la Recherche, les partenaires européens, les instances de coordination (EOOS, EuroGOOS, etc.), organismes de financement, décideurs politiques en Europe, potentiellement partenaires internationaux hors Europe.

 

Mobilité géographique :

Internationale

Profil

  • Formation initiale en sciences marines (Doctorat ou expérience équivalente) ; une formation complémentaire en management de projet serait un atout.
  • Expérience en recherche de financements, en montage de projets européens, en coordination et de gestion de projets européens. Expérience dans le pilotage de systèmes et services d’observation, de préférence à l’international.

 



Compétences mises en œuvre
 

Compétences techniques / métiers (savoirs, savoirs faire) :

  • Expertise en océanographie physique et/ou biologique incluant une expérience de recherche dans le domaine des observations océaniques.
  • Bonnes connaissances de la chaîne d’observation : capteurs et systèmes, gestion de la donnée, produits et services scientifiques.
  • Connaissance du cadre européen de la recherche et de l’observation marine, des processus de la Commission Européenne, des mécanismes de l'ESFRI et des autres infrastructures de recherche européennes et internationales.
  • Familiarité avec la notion de modèle économique (business plan) des infrastructures et services européens serait un plus.
  • Excellent niveau d’anglais général et scientifique.

Qualités personnelles (savoir-être) :

  • Vision stratégique.
  • Capacité à travailler en équipe et en collaboration avec des parties prenantes variées.
  • Capacité à rechercher des financements (subventions de recherche, contrats avec le secteur privé...).
  • Leadership avéré dans un cadre professionnel, compétences de gestion étendues et efficaces pour une équipe multi-disciplinaires.
  • Bon orateur.

 

 

 

Conditions de travail

 

  • Temps complet – nombreux déplacements en France, en Europe et potentiellement dans le monde.

 

 

 

Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?