Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Vous aviez déjà un compte sur l’ancien site de l’ABG, afin de le valider aujourd’hui, merci de suivre la procédure de récupération de mot de passe.

Mot de passe oublié

Candidat(e) pour M.Sc. - Implication des voies de signalisation associées au calcium dans la régulation de jonctions communicantes au niveau testiculaire

ABG-77126 Stage master 2 / Ingénieur 24 mois 900 EUR
16/04/2018
Logo de
Université de Moncton
MONCTON Grand Est Canada
  • Biochimie
biologie moléculaire, ADN, transcription, ARN, reproduction, Leptine, adipocytes, cellules de Leydig, stéroïdogenèse, spermatogenèse
31/05/2018

Établissement recruteur

L’Université de Moncton, fondée en 1963, est un établissement d’enseignement supérieur de langue française localisé au Nouveau-Brunswick, la seule province officiellement bilingue au Canada. Avec ses trois campus situés à Edmundston, à Moncton et à Shippagan, l'Université de Moncton offre des programmes d’études aux trois cycles universitaires dans plusieurs disciplines. Plus de 5 000 étudiantes et étudiants provenant de partout au Canada et de l’étranger la fréquentent. L’agglomération de Moncton compte plus de 125 000 habitants et connaît un essor économique remarquable. Deux parcs nationaux sont situés à proximité de la ville. Pour de plus amples renseignements sur l’Université et ses programmes d’études, vous êtes invités à consulter le site Internet.
Le laboratoire d'accueil est localisé au Département de Biologie de l'Université de Moncton. Plusieurs équipements à la fine pointe de la technologie en culture cellulaire, biologie moléculaire, analyses d'ADN, ARN et protéines y sont accessibles.

Description

Nous avons une disponibilité immédiate pour un(e) étudiant(e)s intéressé(e) à étudier les mécanismes de régulation de l'expression de gènes codant pour des jonctions communicantes au niveau du testicule de souris. La communication entre cellules par jonctions communicantes est importante pour permettre un échange de molécules de signalisation et une synchronisation des cellules voisines. Dans le testicule, de telles jonctions sont retrouvées entre les cellules de Leydig, entre les cellules de Sertoli ainsi qu’entre les cellules germinales et les cellules de Sertoli. Ces jonctions sont formées de connexines, dont la plus prédominante au niveau du testicule est la connexine 43 (Cx43). Dans notre laboratoire, nous avons identifié plusieurs facteurs de transcription participant à la régulation de l’expression du gène Cx43 chez les cellules de Sertoli. Dans la présente étude, nous tentons de mieux définir quelles sont les voies de signalisation participant à l’activation de ces facteurs de transcription et contribuant à la régulation de Cx43. Puisqu’elles participent à la régulation de l’activité de plusieurs facteurs de transcription au niveau testiculaire, une emphase sera portée sur les voies de signalisation dépendantes du calcium. L’étudiant(e) recruté(e) aura à générer plusieurs constructions plasmidiques contenant différentes mutations au niveau des facteurs de transcription d’intérêt afin d’évaluer leur impact sur une activation dépendante du calcium du promoteur Cx43. Ces constructions seront transfectées dans des cellules en culture, suivi d’une analyse de leur activité par luminométrie. L’implication des voies de signalisation dépendantes du calcium dans le recrutement de facteurs de transcription à leurs éléments de régulation sera évaluée par immunoprécipitation de la chromatine (ChIP). De plus, une inactivation de gènes pour différentes composantes de la voie de signalisation d’intérêt à l’aide du système CRISPR-Cas9 permettra de confirmer leurs rôles dans la régulation transcriptionnelle de Cx43 chez les cellules de Sertoli. Ces résultats contribueront à une meilleure compréhension de la régulation de l’expression de Cx43 dans le testicule dans le but de pouvoir expliquer certaines causes d’infertilité liées à des défauts de son expression et à l’action de perturbateurs endocriniens.

Profil

Nous recherchons un(e) étudiant(e) diplômé(e) très motivé(e) et intéressé(e) dans la régulation de l'expression des gènes, l'endocrinologie moléculaire et la physiologie de la reproduction. Les qualifications requises incluent une Licence (Baccalauréat) en biologie, biochimie ou tout autre domaine pertinent. Le poste à pourvoir est dans le cadre d'une Maîtrise en Sciences en Biologie. Les candidatures seront évaluées en fonction du potentiel de financement externe. Cependant, un financement interne est disponible.

S'il vous plaît inclure dans votre correspondance votre CV, les noms et coordonnées de deux références, ainsi qu'un bref exposé de vos intérêts de recherche et domaines d'expertise.

Prise de fonction

04/09/2018
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?


Mot de passe oublié
Besoin d'informations ?
item1