Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Mot de passe oublié

Post-doc à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV) en collaboration avec l’Université Federico II de Naples

ABG-86698 Emploi Niveau d'expérience indifférent
16/07/2019 CDD 7 Mois > 25 et < 35 K€ brut annuel
INSTITUT DES SCIENCES DE LA VIGNE ET DU VIN
Avellino - Italie
Chimie
  • Agronomie
  • Biochimie
chimie, antioxydants, vin, œnologie
31/12/2019
Recherche et Développement

Employeur

Unité de Recherche Œnologie (Axe Qualité et Identité du Vin), EA 4577, USC 1366 INRA, située dans l’ISVV, Université de Bordeaux.

Son thème central consiste en la réalisation de travaux permettant de contribuer à la préservation et à la valorisation de la qualité du vin.

Poste et missions

Contexte du projet et missions

Le dioxyde de soufre (SO2) est l’intrant le plus employé en œnologie. De par les problématiques sanitaires lié à l’assomption de SO2, les pratiques œnologiques ont évolué afin de réduire les teneurs en sulfites dans les vins. De nombreux travaux ont été réalisés proposant des voies alternatives chimiques, biologiques ou physiques pour garantir la stabilité microbiologique et organoleptique des vins. Toutefois, à ce jour, aucune stratégie, aucune substance n’est en mesure de remplacer l’emploi de SO2, compte tenu de son large spectre d’action (antioxydant et antiseptique). Surtout le remplacement de son action antioxydant reste un challenge. Dans ce contexte nous proposons une nouvelle approche intégrée qui consiste à valoriser les sous-produits de la filière , les lies de fermentation alcooliques, via le développement des procédés d'extraction ecodurables de molécules à pouvoir antioxydant pour la protection contre les phénomènes d'oxydation des vins.

Notre approche se propose d'un part, d’extraire des produits à capacité antioxydante issus de sous-produit de la filière vinicole et d’autre part, d’étudier la nature chimique, les mécanismes d’action et l’impact des nouveaux produits obtenus sur les qualités organoleptiques et la stabilité de vins blancs face à l’oxydation chimique.

Les deux approches conjointes permettront de proposer des nouveaux produits antioxydants caractérisés et efficaces, dans le but de réduire les doses de SO2 employées dans la filière vinicole.

Mobilité géographique :

Européenne

Prise de fonction :

04/05/2020

Profil

Profil

Chercheur en possession d’un diplôme de Doctorat, ayant soutenu une thèse en cotutelle franco-italienne entre le 10 décembre 2016 et le 30 juin 2019.

Connaissances en chimie des réactions et analyse chimique. Expérience en analyse sensorielle (vin) est souhaitée.

Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?


Mot de passe oublié
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1 item1 item1
item1 item1 item1 item1
Ils nous font confiance