Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Stage Master 2 R&D en matériaux composites renforcés de fibres naturelles

ABG-90174 Stage master 2 / Ingénieur 6 mois à définir
14/02/2020
IMT mines Alès
Alès Occitanie France
  • Matériaux
Biocomposites, interface fibre-matrice, vieillissement, fibres naturelles, époxy
28/02/2020

Établissement recruteur

La présente étude est portée par l’Unité Propre de Recherche « Polymères, Composites et Hybrides » (PCH) du Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA) de l’IMT Mines Ales

Description

Intitulé du sujet :

Influence du greffage chimique sur le vieillissement de biocomposites lin-époxy

Mots clés

Biocomposites, interface fibre-matrice, vieillissement, fibres naturelles, époxy

Contexte

De plus en plus utilisés, les composites à base de fibres naturelles se positionnent sur des marchés industriels innovants (construction, automobile). En effet, de par leur faible impact environnemental et leurs propriétés spécifiques intéressantes, les fibres naturelles peuvent s’ajouter au catalogue de fibres techniques déjà existant. Produites en grande quantité et s’appuyant sur une filière de production structurée, les fibres de lin ont aujourd’hui un potentiel de valorisation avéré en tant que renfort de matrices polymères. Néanmoins, de nature hydrophile, elles possèdent une faible affinité chimique avec les matrices polymères, générant ainsi une mauvaise adhésion fibre-matrice. Ce phénomène a pour conséquence une baisse des propriétés mécaniques et une diminution de la durabilité de ces matériaux en service.

La présente étude est portée par l’Unité Propre de Recherche « Polymères, Composites et Hybrides » (PCH) du Centre des Matériaux des Mines d’Alès (C2MA) de l’IMT Mines Ales,  dans le cadre d’un projet de recherche scientifique pluridisciplinaire autour du développement de biocomposites pour la réhabilitation d’ouvrages dans le domaine du génie civil.

Objectif du stage

La présente étude concerne le développement d’un procédé de traitement par greffage chimique avec pour objectif l’amélioration de l’interface fibre-matrice. Il s’agira en premier lieu de mettre en place le dispositif de traitement sur des tissus de lin et d’étudier l’influence des paramètres du procédé sur le niveau de greffage des molécules ciblées. Un suivi des propriétés physico-chimiques des fibres sera mené afin d’évaluer les modifications apportées par le greffage. En parallèle, les propriétés mécaniques des biocomposites, élaborés à partir des fibres modifiées, seront caractérisées. La deuxième partie de l’étude portera sur l’effet du vieillissement sur les propriétés mécaniques des biocomposites incorporant les fibres traitées.

Cadre du stage

Ce stage sera réalisé au sein même de l’Unité propre de Recherche « Polymères, Composites et Hybrides » (PCH) à Alès. La durée du stage est de 4 à 6 mois en temps plein, stage rémunéré selon la législation en cours. Le stage est à destination d’étudiants Bac+5 en master 2 recherche ou équivalent en matériaux polymères et composites, souhaitant avoir une expérience de R&D en laboratoire de recherche. Des connaissances dans le domaine des fibres naturelles et des biocomposites sont un atout.

Profil

Le stage est à destination d’étudiants Bac+5 en master 2 recherche ou équivalent en matériaux polymères et composites, souhaitant avoir une expérience de R&D en laboratoire de recherche. Des connaissances dans le domaine des fibres naturelles et des biocomposites sont un atout.

Prise de fonction

16/03/2020
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1 item1
Ils nous font confiance