Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Covid-19 : Elaboration de nanoligands neutralisant le SARS-CoV-2

ABG-91703 Emploi Junior
28/04/2020 CDD 18 Mois > 25 et < 35 K€ brut annuel
Logo de
INRA UMR 0892
Jouy-en-Josas - Ile-de-France - France
Santé, médecine humaine, vétérinaire
virus, SARS-CoV-2, spicule, nanobody, VHH, alphaREP
Recherche et Développement

Employeur

L'UMR 0892 VIM « Virologie et Immunologie Moléculaires » (INRAE / UVSQ) est une unité de recherche basée sur le centre INRA Ile-de-France-Jouy-en-Josas. Nous étudions des agents pathogènes d’intérêt pour la santé animale et la santé humaine. Plus spécifiquement, nous étudions des virus à tropisme respiratoire (Influenza, virus respiratoire syncytial humain et bovin, virus du syndrome dysgénésique et respiratoire du porc). Nous cherchons à comprendre et décrire les stratégies de réplication et de multiplication des agents pathogènes et la réponse de l’hôte à l’infection. Nous étudions la structure et l’expression des génomes des agents pathogènes, les relations structure-fonction des protéines virales et de leurs complexes macro-moléculaires, les facteurs de virulence et les mécanismes d’adaptation et d’échappement aux réponses de l’hôte. Nous développons également des stratégies de lutte contre ces virus, à savoir des vaccins ou des antiviraux.

L’unité a développé par le passé des recherches sur les coronavirus d’intérêt vétérinaire, elle a notamment identifié le récepteur à un coronavirus porcin qui s’est révélé être également le récepteur à un coronavirus humain. Ses scientifiques se mobilisent pour développer des stratégies ciblant le SARS-CoV-2.

Poste et missions

L'objectif du projet est de produire de petites protéines (des « nanobodies »/VHH ainsi que des protéines artificielles appelées aREP) ciblant le spicule viral S, capables de neutraliser le SRAS-CoV-2 in vitro et de protéger contre une infection dans un modèle d'infection animale. Dans ce but, nous ciblerons son domaine de liaison au récepteur (RBD) qui est connu pour induire des anticorps neutralisants pour d'autres coronavirus. Des VHH neutralisants seront générés après immunisation d’alpagas avec le RBD du SARS-CoV-2 et des aREP neutralisants seront isolés à partir de plusieurs bibliothèques indépendantes. Ensuite, les propriétés biologiques des VHH et des aREP seront caractérisées (activité de neutralisation, affinité de liaison au spicule S, résistance à la trypsine et aux autres protéases présentes dans le poumon) et optimisées en séquence (humanisation de la séquence VHH , construction de VHH-Fc et aREP-Fc pour les fonctionnaliser pour le système immunitaire,…). Plusieurs de ces molécules seront sélectionnés pour analyser leur efficacité prophylactique et thérapeutique dans un modèle d'infection de souris transgéniques. Ainsi, nous pensons que l’obtention de ces molécules ciblant le RBD du spicule permette l'obtention d'antiviraux ou servir de base à l’identification de nouveaux antiviraux capables d'inhiber ou de bloquer la multiplication du SRAS-CoV2 dans le poumon.

Le poste est ouvert pour une période de 18 mois à partir du 1er juillet.

Mobilité géographique :

Pas de déplacement

Prise de fonction :

01/09/2020

Profil

Le candidat sera titulaire d’une thèse soutenue récemment. Une expérience en biologie moléculaire est nécessaire, ainsi qu’en biochimie des protéines et en biologie cellulaire. Une expertise dans les systèmes d’expression recombinante ainsi que dans les modèles infectieux est souhaitable. Un savoir-faire en virologie et sur les interactions hôte-pathogène à l’échelle moléculaire représentera un plus.

 

Voir les publications :

https://www6.jouy.inrae.fr/vim/Equipes-scientifiques/Virus-Influenza/Publications

Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1
Ils nous font confiance