Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Post doctorat en physiologie de la reproduction et du stress (H/F)

ABG-92771 Emploi Niveau d'expérience indifférent
26/06/2020 CDD 12 Mois Salaire à négocier
IFREMER
Palavas - Provence-Alpes-Côte d'Azur - France
Biologie
Physiologie, Sciences de la Vie, génétique
15/07/2020
Recherche et Développement

Employeur

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

 

L’unité Ifremer intégrée dans l’UMR MARBEC (MARine Biodiversity, Exploitaion and Conservation) mène des travaux de recherche sur la biodiversité marine, ses usages et sa conservation, plus particulièrement en écologie halieutique et en aquacultures durables. Les actions du laboratoire Adaptation, Adaptabilité des Animaux et des Systèmes d’élevage (L-3AS), qui est l’une des composantes de cette unité, contribuent au développement durable des filières piscicoles tempérées et tropicales, par l’acquisition de connaissances sur les interactions animal - système d’élevage - environnement dans une approche multi- disciplinaire combinant la génétique, la physiologie, l’éthologie, l’écologie, la zootechnie et l’ingénierie des systèmes. Il mène de façon courante une vingtaine de projets, avec un réseau de partenariat de plus de trente partenaires incluant des entreprises aquacoles

Poste et missions

Sous la responsabilité du responsable d’Unité (Marbec) et de laboratoire (LAAAS), le/la candidat/e travaillera sous la conduite du responsable du projet MiSS (microARN, Sex & Stress).

 

Missions principales (finalités de la fonction)

 

Le projet MiSS, conduit en collaboration avec l’INRA, le CNRS et le groupe privé Gloria Maris, a pour objectif (1) d’identifier et d’utiliser des miARN comme marqueurs du sexe et du stress chez différentes espèces de poisson d’élevage et (2) de développer des capteurs de miRNA sous la formes d’électrodes sérigraphiées. Dans le cadre de ce projet, il/elle aura pour objectif principal de travailler à l’identification de microARNs circulants clés, impliqués dans le déterminisme du sexe, la fonction reproductive et la réponse au stress.

 

Activités principales

 

  • Participer à la collecte de sang et à l’extraction des miRNA plasmatiques chez 7 différentes espèces marines : Dicentrarchus labrax,  Sparus Aurata, Argyrosomus regius, Scophthalmus maximus, Lutjanus analis, Sciaenops ocellatus, Lobotes surinamensis.
  • Etre en charge de la partie bioinformatique en relation avec le CNRS (MGX) pour l’identification des miRNAs. Il s’agira ensuite de valider ces marqueurs par qPCR sur des poissons pris aléatoirement dans les différents élevages et dont le sexe ne sera connu (par histologie) qu’une fois l’analyse par qPCR effectuée.
  • Conduire les expériences de stress chroniques (exposition à une température élevée) et soudains (exposition à l’air ou autre) et réaliser les dosages ELISA du cortisol.
  • En collaboration avec l’INRA, proposer et réaliser des expériences sur la fonction des miRNAs identifiés en utilisant le medaka ou le poisson zèbre comme modèle.
  • Valoriser les résultats obtenus sous forme de publications et/ou de communications.

 

Champs relationnel

 

En interne : UMR MARBEC, LAAAS, UMR IHPE, Ifremer Brest et Martinique.

 

En externe : INRA LPGP, CNRS MGX.

Mobilité géographique :

Nationale

Profil

Doctorat en physiologie animale.

Compétences techniques / métiers (savoirs, savoirs faire) :

  • Physiologie de la reproduction et du Stress
  • Biologie Moléculaire (extraction ARNs, RT-qPCR, CRISPR-CAS9).
  • Elevage et maintien des poissons en captivité
  • Une expérience sur le miRNAs plasmatique serait un plus.
  • Bioinformatique
  • Anglais

 

Qualités personnelles (savoir-être) :

  • Rigueur
  • Autonomie
  • Inventivité
  • Aptitudes relationnelles et goût pour le travail en équipe.
  • Capacité de rédaction
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1
Ils nous font confiance