Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Chercheur.e en épidémiologie, spécialiste de la modélisation spatio-temporelle F/H

ABG-93544 Emploi Confirmé
14/09/2020 CDI > 25 et < 35 K€ brut annuel
Logo de
Cirad
MONTPELLIER - Occitanie - France
Biologie
30/09/2020
Recherche et Développement

Employeur

Le Cirad (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) produit et transmet de nouvelles connaissances pour accompagner l'innovation et le développement agricole dans les pays du Sud avec ses partenaires.

Il a pour objectif prioritaire de bâtir une agriculture durable des régions tropicales et méditerranéennes, adaptée aux changements climatiques, capable de nourrir 10 milliards d'êtres humains en 2050, tout en préservant l'environnement. 

Poste et missions

Le chercheur en épidémiologie, spécialiste de la modélisation aura pour mission de développer des modèles dynamiques spatialement explicites, à l'échelle parcelle et paysage pour des bioagresseurs des cultures tropicales. Les modèles doivent être plus intégratifs que les modèles actuels pour améliorer la capacité prédictive des modèles sur plusieurs années. Ceci est particulièrement important pour appréhender les effets du changement climatique. Ce poste vise à appréhender les questions de recherche suivantes :
 Comment intégrer dans les modèles de dynamiques épidémiologiques des facteurs spatiaux dans un environnement évolutif afin de comprendre leurs effets ?
 Comment optimiser l'allocation des moyens pour la surveillance et la gestion ?
Les questions de recherches identifiées font appel à des méthodes de modélisation de type bayésien permettant d'intégrer dans un même cadre mathématique des données de nature, de résolution spatio-temporelle et de sources différentes.

Le chercheur sera intégré dans une équipe pluridisciplinaire au sein du pôle PRISM de l'UMR PHIM (Plant Health Institute Montpellier). Le pôle PRISM développe des approches statistiques et mathématiques basées en grande partie sur des observations de terrain, permettant d'identifier les interactions les plus importantes entre les micro ou macro organismes (pathogènes, insectes ravageurs, vecteurs et pollinisateurs), leur plante hôte et leur environnement et de prédire la dynamique temporelle des dégâts. Ces recherches ont pour objectif de mieux évaluer les risques, optimiser la surveillance et les moyens de contrôle des bio-agresseurs. Le chercheur sera amené à développer des modèles statistiques et outils méthodologiques permettant d'intégrer les connaissances en dynamique des populations, écologie spatiale et fonctionnement des écosystèmes acquises par l'unité. Il publiera à la fois dans des revues méthodologiques (épidémiologie, bayésien) et dans des revues thématiques.

Pour commencer, le chercheur sera impliqué dans le projet Européen « COCOA4FUTURE ». Le chercheur sera en charge de construire un modèle permettant de comprendre et simuler la dynamique spatio-temporelle de la cochenille vectrice du CSSV (Cocoa Swollen Shoot Virus disease, un virus affectant le cacaoyer). Le modèle prendra en compte des facteurs climatiques, la structure et composition des parcelles et de leurs environnements pour étudier entre autres les effets barrières. Ces activités seront développées en étroite collaboration avec des collègues entomologistes et virologistes de PHIM inclus dans le projet et des partenaires africains. Des moyens (missions, co-encadrement de doctorant) sont prévus dans le cadre de ce projet.


 

Mobilité géographique :

Internationale

Prise de fonction :

02/11/2020

Profil

Titulaire d'une thèse en Epidémiologie
• Expérience avérée en biostatistiques et modélisation spatio-temporelle
• Maîtrise obligatoire au niveau théorique et pratique
1. des concepts écologiques comme traits fonctionnels, dispersion, et de concepts ayant trait à épidémiosurveillance
2. des techniques de modélisation bayésienne et des modèles hiérarchiques,
3. de la combinaison de techniques de modélisations spatiotemporelle,
4. de l'intégration de données avec des sources / incertitudes différentes.
• Maîtrise souhaitée
5. des techniques utilisant des approximations, comme par exemple INLA (Integrated Nested Laplace Approximation), qui permettent de résoudre les problèmes computationnels liés au nombre de données et à la complexité des modèles spatio-temporels.

• Expérience de travail dans des projets de recherche interdisciplinaire.
• Excellentes capacités de rédaction d'articles scientifiques.
• Capacité à travailler en équipe et à intégrer des problématiques de recherche pluridisciplinaire.
• Sensibilité au transfert de compétences et à la formation.
• Langues de travail obligatoires : français, anglais ; la maîtrise de l'espagnol est un plus
• Forte motivation pour travailler dans les pays du Sud. Une expérience de l'interculturalité, en particulier dans des pays tropicaux, serait un plus.

Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1
Ils nous font confiance