Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Environnements d’apprentissage instrumentés : à quelles conditions deviennent-ils « capacitants » ?

ABG-93997 Sujet de Thèse
12/10/2020 > 25 et < 35 K€ brut annuel
Logo de
CESI
LABEGE - Occitanie - France
Environnements d’apprentissage instrumentés : à quelles conditions deviennent-ils « capacitants » ?
  • Sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation
  • Communication, information, media, culture
Sciences de l’éduction, Motivation, autorégulation, réseaux et interactions, environnements capacitants, environnement d’apprentissage

Description du sujet

La thèse s’inscrit dans un courant de recherches qui se développe depuis quelques années, et qui vise à étudier les conditions qui font des environnements d’apprentissage ou de formation des environnements « capacitants ». Cette notion est attachée au modèle du choix social d’Amartya Sen, à ce qu’il appelle des « capabilités », c’est-à-dire des possibilités offertes, qu’elles soient ou non réellement exploitées (Sen, 1999). Selon Falzon, l’approche par les capabilités est proche de l’ergonomie, en ce qu’elles visent toutes deux à développer le pouvoir d’agir des personnes en leur fournissant des outils pour progresser ; et il qualifie de « capacitant » un environnement qui préserve les capabilités, prend en compte les différences interindividuelles, permet de les compenser, contribue au développement cognitif des personnes et des groupes en rendant possible le développement de compétences et de connaissances (Falzon, 2005, 4). Fernagu-Oudet parle d’environnements porteurs de capabilités (2018, 160) soulignant ainsi que l’environnement peut offrir des opportunités qu’il appartient à l’individu de convertir en « accomplissements réalisables » puis de les réaliser.

La plupart des travaux sur les environnements d’apprentissage « capacitants » s’intéressent à la dimension organisationnelle de l’environnement (Fernagu-Oudet, 2013 ; 2015 ; Boboc & Metzger, 2015 ; 2016 ; Condé, 2018). Mais si l’on veut répondre à la question posée ci-dessus, il nous parait important d’établir des liens concrets entre toutes les caractéristiques de l’environnement, les ressources internes (dispositions personnelles) et externes (formes et modes de relations aux personnes et aux objets) et les facteurs impactant l’attrition ou facilitant la persévérance. A ce jour, une seule publication révèle des préoccupations théoriques voisines des nôtres (Nagels, Tali & Abel, 2019), mais elle manque de base empirique pour étayer les concepts proposés. Nous retiendrons en particulier de ce travail le lien qui peut être fait entre la notion d’environnement capacitant et celle « d’affordance » (Gibson, 1979), qui peut être elle-même reliée aux notions d’acceptabilité, d’utilisabilité et d’utilité (Simonian, 2016, 48-50) ; ainsi que les liens avec le paradigme des situations d’apprentissage instrumentées et le rôle de l’instrument dans le développement du pouvoir d’agir (Rabardel, 2005).

BOBOC A. & METZGER J.-L. (2015) Penser la place du numérique dans la formation en entreprise. Apports de la notion « d'environnement capacitant », in Actes du Colloque e-Formation 2015, Villeneuve d’Ascq, 3-5 juin 2015, p. 27-33. [En ligne] 

 

BOBOC A. & METZGER J.-L. (2016) La formation professionnelle à distance à la lumière des organisations capacitantes, in Distances et médiations des savoirs, n° 14. [En ligne] 

CONDÉ J. (2018) Logiques d'utilisation des MOOC en entreprise au prisme des capabilités. Thèse en Sciences de l’Education. Université Paris-Saclay. [En ligne] 

 

FALZON P. (2005) Ergonomics, knowledge development and the design of enabling environments, in Proceedings of the Humanizing Work and Work Environment HWWE’2005 Conference, December 10-12 Guwahati, India ; p. 1-8 [Online] 

FERNAGU-OUDET S. (2013) Organisation et apprentissage : construire des environnements capacitants, in Actes du Congrès AREF 2013 – Montpellier, 27-30 août 2013. [En ligne] 

 

FERNAGU-OUDET S. (2016) L’approche par les capabilités au prisme de la formation, in FERNAGU-OUDET S. & BATAL C. (dir.) Révolution dans le management des ressources humaines : des compétences aux capabilités. Lille : Editions du Septentrion

 

FERNAGU-OUDET S. (2018) Organisation et apprentissage : des compétences aux capabilités. Note d’Habilitation à Diriger les Recherches. Dijon : Université de Bourgogne Franche-Comté. [En ligne] 

 

GIBSON J. J. (1979) The ecological approach to visual perception. Boston: Houghton Mifflin

 

NAGELS M., TALI F. & ABEL M.-H. (2019) Les plateformes de formation à distance, des environnements capacitants ? in Actes de la 9ème Conférence sur les Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain (EIAH 2019), Juin 2019, Paris, France. [En ligne]

RABARDEL P. (2005) Instrument subjectif et développement du pouvoir d’agir, in RABARDEL P. & PASTRÉ P. (éditeurs). Modèles du sujet pour la conception – Dialectiques activités développement. Toulouse: Octarès

 

SEN A. (1999) Development as freedom. Oxford: Oxford University Press

 

SIMONIAN S. (2016) L’affordance socioculturelle : une approche éco-anthropocentrée des objets techniques - Le cas des Environnements Numériques d’Apprentissage. Note de synthèse pour l’Habilitation à Diriger des Recherches en Sciences de l’Education. Université de Rennes. [En ligne]

 

Prise de fonction :

02/11/2020

Nature du financement

Autre financement public

Précisions sur le financement

CESI dans le cadre du PIA Label d’excellence des Campus des Métiers

Présentation établissement et labo d'accueil

CESI

Pionnier en France dans le développement de l’apprentissage et des méthodes de pédagogie active, tourné vers l’innovation et les technologies, CESI opère dans tous les secteurs d’activités afin de répondre aux enjeux d’employabilité et aux besoins en compétences des entreprises. CESI forme aux métiers et compétences de demain dans l’industrie et les services, le bâtiment et la ville du futur en mobilisant, d’une part, les sciences fondamentales et les sciences humaines et, d’autre part, des dispositifs d’accompagnement professionnel. Il mène, par ailleurs, des activités de recherche dans son Laboratoire d’Innovation Numérique (LINEACT CESI).

Membre d’HESAM Université, cofondateur de l’Institut de la réindustrialisation et de l’Institut InnovENT-E, CESI participe au débat public en publiant chaque année l’Observatoire Social de l’Entreprise.

L’objectif de la recherche à CESI est de produire des connaissances et des méthodes au service de la communauté scientifique. Son organisation actuelle est liée aux domaines de formation et répond à un besoin d’identification au sein de l’écosystème recherche. Elle met ses résultats au service des entreprises partenaires de CESI, et contribue dans ses domaines, à relever les défis technologiques posés aux territoires qui l’accueillent et la nourrissent. Elle est également au service des apprenants CESI pour participer à leur formation par la recherche.

L’ensemble forme l’unité de recherche de CESI : LINEACT – Laboratoire d’Innovation Numérique pour les Entreprises et les Apprentissages au service de la Compétitivité des Territoires. Il rassemble, en avril 2019, 38 enseignants-chercheurs, 5 ingénieurs de recherche, un technicien, et 17 doctorants, ainsi que 4 cadres et 2 assistantes administratifs et financiers. Fin 2018, après l’évaluation positive de LINEACT CESI par l’HCERES -Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a accordé le label Equipe d’Accueil EA 7527 à LINEACT CESI.

 

 

Intitulé du doctorat

Doctorat Sciences de l’Education et de la formation

Pays d'obtention du doctorat

France

Etablissement délivrant le doctorat

Ecole nationale supérieure d'arts et métiers - ENSAM

Ecole doctorale

Ecole Doctorale Sciences et Métiers de l’Ingénieur (ED 432), accréditée par la Région Occitanie

Profil du candidat

Le ou la candidat(e) sera titulaire d’un Master en Sciences de l’éducation et de la formation, orienté ingénierie de la formation / ingénierie pédagogique multimédia / pédagogie ou formation des adultes / recherche sur ces domaines.

Il ou elle s’intéresse aux effets du numérique sur la formation, intérêt attesté par au moins un écrit sur le sujet, et maîtrise l’utilisation d’un certain nombre d’outils numériques (bureautique, réseaux sociaux, blogs, classes virtuelles, plateformes…).

Il ou elle se destine à la recherche, et a commencé à étudier les paradigmes de recherche mobilisés dans la thèse (motivation / autorégulation ; réseaux et interactions ; relations aux objets et aux instruments ; environnements capacitants ; etc.).

Le ou la candidat(e) réalisera sa thèse dans le cadre d’un contrat de travail à durée déterminée (CDD) de 36 mois. Les avantages sont les suivants : chèques déjeuner , mutuelle, 5 semaines de CP. Ce poste sera basé sur le campus CESI Toulouse, 16, rue Magellan, 31670 Labège.

 

Date limite de candidature

30/11/2020
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

Ils nous font confiance