Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

ETUDE COMPARARTIVE DE LA TOXICITE DE FRAGMENTS DE CLIVAGE D’ACTINOLITE ET DE FIBRES D’ACTINOLITE-AMIANTE IN VIVO

ABG-94007 Stage master 2 / Ingénieur 6 mois 3,90€/heure
12/10/2020
Logo de
Institut National de l'EnviRonnement industriel et des rISques
Verneuil-en-Hallate Les Hauts de France France
  • Biologie
microscopie optique, microscopie balayage, histologie
01/02/2021

Établissement recruteur

L’INERIS (Institut National pour l’Environnement Industriel et les Risques) est un organisme national de référence, sous tutelle du ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, dont la mission principale est de réaliser des études et des recherches permettant de prévenir les risques que les activités économiques font peser sur la sécurité des personnes et des biens. L’Institut compte un peu moins de 600 salariés et est implanté dans l’Oise, à Verneuil-En-Halatte. Au sein de la Direction des Risques Chroniques et du pôle « Dangers et Impact sur le Vivant » (VIVA), l’unité « Toxicologie expérimentale » (TOXI) propose un stage de 6 mois pour un étudiant de M2 ou en filière ingénieur portant sur l’étude comparative de la toxicité de fragments de clivage d’actinolite et de fibres d’amiante.

Description

Dans le rapport de l’ANSES sur les Fragments de clivage de minéraux dans les matériaux de carrières, publié en 2015, le comité d’experts spécialisé (CES) a conclu « pour les variétés non asbestiformes des 5 amphiboles réglementaires (i.e. actinolite, anthophyllite, trémolite, grunérite, riébeckite) et l’ensemble des amphiboles calciques et calco-sodiques, (1) qu’un lien entre l’exposition de populations à certaines amphiboles […] et la survenue de cancers a été établi dans des évaluations récentes ; (2) que les études épidémiologiques ne permettent pas d’attribuer les effets sanitaires observés aux seuls fragments de clivage (les populations étudiées étant exposées à des mélanges complexes de particules, comprenant notamment des particules asbestiformes), mais elles ne permettent pas d’exclure un risque pour la santé lié à l’exposition aux fragments de clivage issus des variétés non asbestiformes des cinq amphiboles réglementaires ; (3) qu’il n’existe aucune donnée toxicologique scientifique validée permettant d’affirmer que les fragments de clivage répondant aux critères dimensionnels des fibres « OMS » (L > 5 μm ; D < 3 μm et L/D > 3) sont moins toxiques que leurs homologues asbestiformes.»

Le CES recommande donc de « conduire des études de toxicologie afin d’identifier de nouvelles caractéristiques responsables de la toxicité, en utilisant des échantillons de particules allongées, rigoureusement caractérisés sur le plan de la longueur, du diamètre, de la composition, de la structure, et de la biopersistance ».

 

L’objectif du stage proposé est de terminer l’étude comparative de la toxicité pulmonaire de fragments de clivage d’actinolite et de fibres d’actinolite-amiante. Les expositions de rats aux fragments de clivage d’actinolite et aux fibres d’actinolite-amiante ont été réalisées et les animaux euthanasiés. L’étudiant aura la charge de réaliser les coupes de poumons, les marquages et colorations permettant les analyses histologiques. L’étudiant aura également la charge de réaliser les extractions de fibres des poumons ainsi que les mesures de longueurs et diamètre des fibres restées dans les poumons de rat.

 

Au cours du stage, les techniques suivantes seront mises en œuvre :

  • Coupes histologiques de poumons
  • Marquages immunohistochimiques de coupes de poumons
  • Analyse des frottis sanguins pour la quantification des mutations chromosomiques
  • Microscopie électronique pour l’analyse de la biopersistence des fibres

Le travail mené au cours de ce stage permettra une évaluation assez complète la toxicité de fragments de clivage d’actinolite comparée à celle de fibres d’actinolite-amiante chez le rat après une exposition répétée par instillations intra-trachéales.

Profil

  • Bac +5 : Master 2 biologie / toxicologie ou faculté de pharmacie ou filière ingénieur
  • Une première expérience en laboratoire est nécessaire
  • Connaissances et expérience en histologie souhaitées
  • Une première expérience en en microscopie électronique serait un plus.
  • Personne motivée, autonome, s’intégrant facilement dans une équipe et intéressée par les problématiques de santé humaine.

Prise de fonction

01/02/2021
Partager via
Postuler
Fermer

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1
Ils nous font confiance