Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

La formation doctorale en Allemagne

Clarisse Faria-Fortecoëf

Une intervention de Falk Bretschneider lors de l’Assemblée Générale de l’Association Bernard Gregory le 3 avril 2008 à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Falk Bretschneider est historien au Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA), groupement de 11 établissements français de l’enseignement supérieur et de la recherche.

A l'occasion de l'Assemblée générale de l'Association Bernard Gregory et de l'annonce de la création d'une antenne franco-allemande de l'association en partenariat avec l’Université franco-allemande (UFA), il a  brossé un panorama fort intéressant de la formation doctorale en Allemagne. Son intervention s'appuie sur trois grands axes :
- Structures et conditions sociales de la formation doctorale en Allemagne,
- La réforme de la formation doctorale et ses acteurs,
- L’insertion des jeunes docteurs dans le marché du travail.

L'Allemagne possède le taux le plus élevé de doctorats au monde. Entre 24 000 et 26 000 thèses y sont soutenues chaque année (contre 10 000 environ en France) et le titre de Doktor y jouit d'un prestige inconnu des jeunes chercheurs français.
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1 item1
Ils nous font confiance