Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

La mécanique de la rupture

Dr E. Jardin

Christophe Husson ne se voyait ni docteur, ni manager d’affaires quand il a débuté ses études supérieures, et pourtant.

Après une thèse Cifre entre le « Corporate Research Center » de Framatone Connectors International (FCI) et l’Institut de Mécanique des Fluides et des Solides de l’université de Strasbourg, Christophe Husson rejoint une équipe de l’Ecole des Mines de Nancy comme ATER.  Pendant deux ans, il enseigne la modélisation numérique en sciences et en génie des matériaux et il continue de publier des articles.

Entre temps, Christophe a été qualifié par le CNU en section 60 (mécanique, génie mécanique et génie civil). Le poste de Maître de Conférences l’attend-il au bout de ce parcours ? Christophe l’espérait peut-être même s’il ne voulait pas « être accaparé uniquement par des tâches d’enseignement ». Finalement, il se retourne vers l’entreprise.

Grâce à une offre d’emploi publiée par un Cabinet conseil en recrutement (B. Sigrist Conseil à Mulhouse), il rejoint le département « Etudes et Industrialisation » de Techlam (groupe Hutchinson, filiale Chimie de Total). Christophe se retrouve dans un milieu peu « docteur » (trois docteurs sur l’ensemble de la société) où l’on est très proche du « D » de la R&D. Dans cet environnement, il perçoit bien les atouts et les manques de la formation par la recherche. Certes, Christophe constate qu’il sait prendre davantage de recul et surmonter les difficultés, gérer les échecs et mettre de l’innovation dans les services proposés aux clients, mais il se sent moins armé dans la gestion de projets très appliqués, dans le respect des plannings et surtout, lors des négociations administratives des contrats avec les clients. Malgré ses difficultés, Christophe s’appuie largement sur son expertise scientifique car son activité est en lien direct avec son sujet de thèse.

Expert et polyvalent
Chez Techlam, Christophe est responsable des calculs numériques appliqués aux propriétés mécaniques des matériaux métalliques (plasticité, endommagement et mécanique de la rupture). Il organise les prestations de sous-traitance de l’activité calcul, supervise la veille technologique et encadre les ingénieurs d’étude. Au quotidien, il mobilise ses connaissances scientifiques sur les matériaux métalliques tout en se montrant pertinent sur des systèmes élastomériques (multicouches métal/élastomère) pour des clients venant de la défense, du pétrole ou encore des transports et de l’aérospatial.

Bref, il sait s’adapter à des objets très variés et à des cultures d’entreprise très différentes. Plasticité mentale et mobilité géographique sont nécessaires pour mener à bien les missions chez les clients avec à la clef de nombreux contacts qui débouchent sur un nouvel emploi.

Depuis juillet 2008, Christophe a rejoint le groupe Safran pour créer l’agence région Est de Teuchos dont la spécialité est le service en ingénierie dans le secteur du transport aéronautique, spatial, automobile et défense. Il a tout créé de A à Z : de la recherche des locaux, au recrutement de ses nouveaux collaborateurs en passant par les prospections commerciales et les relations publiques avec les acteurs locaux, par exemple.

Quinze ans après le début de ses études supérieures et quatre ans après sa soutenance, Christophe est devenu manager et il recrute des docteurs.

MINI CV
2008 : Responsable d’agence, Teuchos (groupe Safran)
2006 : Responsable calculs numériques, Techlam (groupe Hutchinson)
2004 : ATER (Attaché temporaire d'enseignement et de recherche), Ecole des Mines de Nancy et INP de Lorraine
2004 : Doctorat en sciences pour l’ingénieur, Cifre Framatome et université de Strasbourg
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1 item1
Ils nous font confiance