Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Nicolas Million, un docteur au FMI

Laurent Cousin

Nicolas Million, docteur en économie, s’intéresse aux mécanismes de la crise économique actuelle au sein du FMI qui vient de le recruter.
Docteur en économie, spécialiste en économétrie, Nicolas Million vient d'être recruté au sein du Fond Monétaire International à Washington D.C., Etats-Unis.

L'économétrie regroupe les méthodes statistiques et mathématiques qui permettent de tester et de vérifier empiriquement des hypothèses économiques. Ces méthodes, Nicolas les utilise depuis quelque temps pour mieux comprendre les mécanismes de la crise financière qui secoue l'économie mondiale depuis plusieurs mois. "Un poste au FMI, c'est ‘challenging’, surtout dans ce contexte de crise. Je rejoins une institution qui va contribuer à la restauration d'une situation plus saine, c'est un vrai défi", nous confiait-il, quelques semaines avant de traverser l'Atlantique.

Un aboutissement que n'aurait peut-être pas imaginé Nicolas lorsqu'il s'est lancé dans une thèse en 2000. A l'époque, il est plutôt attiré par la recherche académique et l'enseignement universitaire, sans pour autant fermer la porte au privé car son sujet de recherche répond aussi aux besoins des entreprises. Il commence à étudier les relations entre politique monétaire et finance internationale, le sujet de sa thèse qu'il décide pourtant  de suspendre.

Le choix de la mobilité

Il boucle ses valises et prend la direction de Varsovie en Pologne où il a décroché un poste d’économiste à l'ambassade de France. Durant deux ans, Nicolas effectue pour le compte du Ministère de l'Economie et des Finances (MINEFI) une veille sur la politique économique (budgétaire et monétaire) et sur la situation financière de la Pologne, le plus important partenaire commercial français des Pays d'Europe centrale et orientale (PECO). Il est alors en contact avec les ministères polonais et la banque centrale polonaise. "Ce travail s'inscrivait clairement dans mon sujet de thèse. J'ai utilisé mes connaissances pour comprendre la situation polonaise dans son processus d’adhésion à l’Union Européenne et cela a constitué pour moi  une opportunité  pour me confronter à la réalité. Ça m'a beaucoup aidé pour ma thèse", explique Nicolas.

L'expérience polonaise n'est pas sa seule expérience à l'international. Il étudie 6 mois à l'université de Warwick, une des meilleures en économie en Angleterre, puis effectue quelques séjours aux Etats-Unis, notamment à la Duke University en tant que "visiting scholar" et à la Brown University pour un séjour de recherche.

De retour au pays, il est recruté par la Banque de France qui lui propose un poste de chercheur au sein du service d'étude et de recherche sur la politique monétaire. Depuis fin 2007, il est également recruté comme chargé de recherche au Institut Supérieur de Gestion de Paris (GrIIsG) tout en continuant ses enseignements en Ecole de Commerce. Il y restera jusqu'à son arrivée au FMI. " C'est extrêmement difficile de rentrer au FMI, il y a très peu de postes de ce type. C'est une opportunité qui ne se refuse pas", conclut avec enthousiasme Nicolas Million.

Mini CV :

Depuis juin 2009 :  Desk Economist, IMF
De fin 2007 à juin 2009 : chargé de recherche au GrIIsG
2006 : chercheur a la Banque de France
2005 : soutenance de thèse
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1
Ils nous font confiance