Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Les "RERS" 2010

Webmaster

Comme chaque année, la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) du ministère de l'Education nationale publie "Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche".

Cet ouvrage est une véritable "somme", résumant la connaissance statistique sur l'ensemble du secteur couvert par le ministère. Le chapitre 11, "Recherche et Développement", est particulièrement instructif malgré l'inévitable retard statistique : les chiffres les plus récents de cette édition 2010 concernent l'année 2008.
Les dépenses de R&D
Le fait n'est pas nouveau mais mérite d'être rappelé : dans le secteur privé, les dépenses de recherche sont essentiellement le fait des grandes entreprises (18,4 milliards d'euros soit 74% des dépenses). Ces mêmes grandes entreprises captent en retour près de 80% des financements publics (soit 2,1 milliards d'euros). En 2007 l'industrie pharmaceutique s'est hissée à la première place des secteurs industriels investissant dans la R&D (14,3% des dépenses), détrônant l'industrie automobile (13,9%) et devançant la construction aéronautique et spatiale (11%) et la fabrication d'équipement radio, télé et communication (10%).

Avec une Dépense Intérieure de R&D (DIRD) de 42 milliards de dollars, la France se classe tout de même au cinquième rang mondial, derrière les États-Unis, le Japon, la Chine et l'Allemagne.

Les effectifs de R&D
En 2007, le personnel total de R&D est évalué à plus de 375 000 personnes dont 58% sont rémunérées par les entreprises. Parmi ces 375 000 personnes, près de 222 000 sont des chercheurs (60% environ).

On ne le répétera jamais assez : la majorité des chercheurs (56%) travaillent dans le secteur privé. Le nombre de chercheurs en entreprises est d'ailleurs, cette année encore, en forte hausse (+9,7%) et, en 15 ans, ce sont près de 60 000 chercheurs supplémentaires qui ont été recrutés dans le secteur privé.

Du côté du public, le nombre global de chercheurs stagne en 2007. Le premier employeur est, de loin, l'Université, suivie du CNRS et du CEA. Quant aux doctorants, ils représentent 12% du personnel de recherche du secteur public. Ces jeunes chercheurs, que certains persistaient à considérer comme de simple étudiants, constituent bien une véritable force de travail.

Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche – édition 2010, septembre 2010, DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) du ministère de l'Education nationale.
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1
item1
Ils nous font confiance