Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Research.microsoft.com

Evelyne Jardin

En juillet, Microsoft va ouvrir les portes d’un nouveau centre de R&D à Cambridge (Etats-Unis), le long de la rivière Charles.
Ce 6e laboratoire de Microsoft dirigé par la mathématicienne Jennifer Chayes affiche l’ambition de marier l’informatique et les sciences sociales. Improbable ? Apparemment pas si l’on en croit Christian Borgs, co-manager de « Microsoft Research New England Lab » (et compagnon à la ville de J. Chayes) : « Nous avons besoin d’économistes pour déterminer comment les gens évaluent les choses, de sociologues pour savoir comment ils interagissent et de psychologues pour percer à jour leurs motivations ».

Mais le rapprochement avec les sciences sociales n’est pas la seule ambition de ce nouveau centre de R&D. Son implantation sur la Côte Est offre à la multinationale de l’informatique l’occasion de nouer des relations plus serrées avec les labos présents dans cette zone à forte densité de recherche fondamentale. Microsoft entend aussi se rapprocher d’entreprises qu’il a récemment achetées telles que Groove ou SoftGrid.

A terme, le labo devrait compter une cinquantaine de personnes dont les deux tiers seront des non permanents, annonce J. Chayes.
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1 item1 item1
item1 item1
Ils nous font confiance