Où docteurs et entreprises se rencontrent
Menu
Connexion

Vous avez déjà un compte ?

Nouvel utilisateur ?

Valérie Pécresse annonce un nouveau contrat doctoral

Fabrice Martin

Les doctorants bénéficieront désormais d'un véritable contrat de travail, simplifié, unique et apportant toutes les garanties sociales. Le salaire, lui, sera négociable au-dessus d'un plancher légal.

A l'occasion de la conférence du Conseil européen de la recherche (ERC), Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a annoncé la création d'un contrat doctoral visant à renforcer l'attractivité du doctorat.

Tous les doctorants effectuant leur doctorat dans une université ou un organisme de recherche, sans lien direct avec une entreprise ou un mécène particulier bénéficieront de ce contrat de travail de droit public dont voici les principales caractéristiques :
-Employeur : l'université ou l'organisme de recherche
-Durée : trois ans prorogeable un an
-Formation : engagement de l'employeur à proposer au doctorant les formations nécessaires à l'accomplissement de ses missions.
-Missions : le contrat détaillera toutes les missions confiées au doctorant (recherche mais aussi, valorisation, conseil, expertise, enseignement...)
-Salaire : négociable au-dessus d'un plancher mais sans plafond

L'un des objectifs de ce nouveau contrat est d'instaurer entre les établissements une réelle compétition pour attirer les meilleurs étudiants et, en particulier leur donner les moyens d'attirer vers la recherche les jeunes diplômés des écoles d'ingénieurs.

Rappelons que les organisations représentatives des jeunes chercheurs réclamaient le "Contrat de thèse" depuis 1996. Une charte des thèses est en vigueur depuis 1998 dans les écoles doctorales.
Besoin d'informations ?

Vous souhaitez recevoir une ou plusieurs lettres d’information de l’ABG. Chaque mois des actualités, des offres, des outils, un agenda…

item1 item1 item1
Ils nous font confiance